Les textes

T08.4 - Le Toit Delaney vendu à Dessau
T10 - L’omniprésence de certains …
T12 - Et maintenant … le 5ième Toit « Le dernier Toit, point final »
Plusieurs autres textes
sont à venir

LES COÛTS DES TOITS PROPOSÉS,
COMPARÉS AU COÛT DU TOIT TAILLIBERT



 

Tous y perdent leur latin … …

… … Lorsqu’il s’agit de parler des coûts du Toit du Stade. Nous en serons au 5ième ! C’est ridicule, la risée dans le monde entier et les Québécois n’y voient que de la colère ! M. Drapeau exigeait le détail des chiffres avancés pour le convaincre de leur exactitude et pour vérifier. Aujourd’hui, les critères ont bien changé. Les hommes forts ou les boîtes « pesantes » dictent le chemin aux décideurs politiques complaisants avec leurs contrats du type PPP où s’incluent des frais de financement, les mercis au parti qui nous a donné le contrat, des études plus difficiles, plus longues dans ce dossier du Stade parce que ceux auxquels la RIO fait appel n’en connaissent pas suffisamment de la technique requise. Ils inventent. Ce sera leur première réalisation de … ce qui ne marchera pas et nous passerons au 6ième Toit !

M. Taillibert sait … …

… … Et son Équipe d’Architectes et d’Ingénieurs aussi. Mais, nous (la RIO, Québec) ne lui demanderons pas de nous donner les devis techniques et la méthode de construction pour aller en Appel d’offres à la recherche d’une Entreprise pour construire selon ces devis ou en désigner une. Le bien des Québécois passe en deuxième. Nous n’avons qu’à payer les déficits sans maugréer. D’où viennent ces déficits si ce n’est pas de ces folles dépenses de Milliards de dollars.

« Un Appel d’offres absurde et inutile » … …

… … Pour trouver un sauveur, pour dire à la RIO qui a les yeux fermés et les oreilles bouchées, que nous avons un Stade et un Mât magnifique, pour supplier ce sauveur de nous sortir du trou (plutôt le boucher !) car nous en sommes au 5ième Toit •• Socodec-Lavalin 1987 – Dominion Bridge 1994 – Birdair 1998 – SNC-Lavalin 2010 qu’une apparence de conflits d’intérêts empêcha et mes écrits à notre Premier Ministre en décembre 2008 et sur ce site en 2010 – et le Prochain ••.

Pour être le dernier et le plus économique il faudrait que ce soit le Toit original Taillibert modernisé.



 

Entrons dans ce labyrinthe des coûts, des déclarations, des contradictions, des tromperies

Le Toit SNC-Lavalin.- Un jour, ce fut le PDG de la RIO qui disait $75 Millions pour le Toit SNC-Lavalin, plus $300 Millions de réparations/rénovations, annonçait-il, « Il était en mode vendeur ». Aujourd’hui, le même PDG nous dit le Toit SNC-Lavalin - $300 Millions -, sans oublier le devis technique qui l’oblige à réparer le Stade mal entretenu et ses voussoirs de tête fissurés, des extras qui seront grassement payés. Le Québécois qui veut se faire une idée juste restera sur son appétit. Les plans de ce Toit sont bien gardés. À ce jour, je n’ai pas vu un seul plan dûment signé par un Ingénieur de cette firme montré à quelque part, dans un journal, à la TV. Niet ! Si vous en avez vu, j’aimerais bien savoir où.

Le Toit Delaney/Dessau.- $197 Millions, disons $200 me disait M. Delaney alors que son Toit avait 4 grosses pattes. Maintenant que Dessau est apparu, il en a 6. Si Dessau est si compétent, pourquoi a-t-il refusé de répondre à Mme Jeanne Corriveau du Devoir qui lui demandait le coût de son Toit lorsqu’il a présenté son projet le 27 août 2010. Avant de le soumettre, en firme responsable, Dessau a bien dû vérifier ce qu’il en coûterait. De toute façon, c’est un premier Toit de ce type dans le monde, … aussi grand que 1,5 terrains de football canadien pour une seule des deux coupoles. C’est tout à fait normal pour Dessau d’hésiter à donner un coût de … ce qu’il ne connaît/maîtrise pas.



 

Les coûts des solutions – De quoi il en retourne ?

La solution SNC-Lavalin. $300 Millions et plus, + les réparations. Qui a déjà vu un plan ? Personne, même si la RIO dit l’avoir dès 2007 !
La solution M. Delaney/Dessau.
Avec 4 piliers imprégnés au Stade, Maintenant 6 gigantesques pattes.
$200 Millions affirmé par M. Delaney. Dessau n’a pas voulu confirmé un coût au Devoir lorsqu’il remit ce Projet Delaney/Dessau.
La solution Aérolande/Jutras.
Que M. Jutras qualifie de temporaire, … en attendant que les politiciens s’entendent. Il m’a déclaré qu’il appuie le Toit Taillibert.
$30 Millions en gardant la structure de Birdair.
Le Toit original léger et rétractable,
De l’Architecte Taillibert.
$50/60 Millions, moins de 100.

À titre d’information, les honoraires des Architectes et des Ingénieurs sont d’environ 10% du coût du Projet ; moins de 5% pour les Architectes et de 4 à 5% pour les Ingénieurs, partagés ± 70% pour la structure et le reste pour la Mécanique, l’Électricité et les Communications. Et pour le Toit Taillibert, … pas de brevets à payer.

En plus d’être le plus approprié et le plus spectaculaire, le Toit original rétractable de l’Architecte Taillibert a été expérimenté et il est de loin … le plus économique de tous, nous faisant économiser plus de $100 Millions.

Ing. Claude Phaneuf, B.A., B.Sc.A.
L’Ingénieur du Stade
Ce lundi, 27 septembre 2010






Pour m'adresser une question ou un commentaire, écrivez à info@stadeolympiquemontreal.ca

Pour se procurer le dernier livre de M. Taillibert "Stade olympique de Montréal, mythes et scandales", suivre le lien suivant : http://www.archambault.ca/stade-olympique-montreal-mythes-et-scandales-ACH002809390-fr-pr

Toute reproduction totale ou partielle du contenu de ce site, sans autorisation, est formellement interdite.
©Claude Phaneuf 2014

Site web créé par Samuel Labrie